PS Ain |

Le site des socialistes de l'Ain

Sénat : Premières impressions

C’est un grand honneur, mais aussi très impressionnant, d’être choisie par ses concitoyens pour les représenter au Parlement, l’instance dans un système démocratique de l’exercice du pouvoir législatif et de contrôle des autorités exécutives.
Les premiers pas sont nécessairement un peu tâtonnants. Il faut se familiariser avec les dédales du Palais du Luxembourg, avec cette architecture monumentale, certes riche d’histoire mais aussi un peu pesante, avec ses ors et ses pompes. L’organisation matérielle des premiers jours prend non seulement beaucoup de temps, mais génère aussi un peu de stress, au seuil d’une vie nouvelle, entre Paris et le département de l’Ain.

Au-delà, il y a l’adaptation aux us et coutumes d’une institution qui a vu passer des générations de sénateurs (beaucoup moins de sénatrices !), à ses procédures bien huilées, au départ un peu obscures et complexes mais qui ensuite s’éclairent jusqu’à sembler simples, la prise de contacts avec celles et ceux qui au quotidien font fonctionner cette administration, etc…
Le vrai bonheur cependant, c’est de se sentir utile, au cœur du système institutionnel et de l’actualité. Au sein de notre groupe, nous nous sommes répartis au sein des délégations et commissions. Je suis désormais membre de la Commission des Affaires économiques et de la Délégation sénatoriale aux entreprises ; j’intégrerai bientôt la Commission des Affaires Européennes. L’actualité la plus chaude m’a conduite presqu’immédiatement dans un Comité de suivi de l’OPA, en cours mais controversée, du groupe Véolia sur Suez. Je m’y investis beaucoup via de nombreuses auditions.

Nous sommes aussi en plein débat budgétaire, l’occasion d’éplucher les documents qui vont guider l’action de l’Etat dans les différents domaines pendant toute l’année prochaine. Je suis plus particulièrement en charge des participations financières de l’Etat, ce qui est en pleine résonance avec le dossier Véolia/Suez, et plus globalement sur l’ensemble des questions économiques.

Dans le cadre du débat budgétaire, j’ai proposé un amendement demandant un rapport sur l’indemnité de résidence des fonctionnaires qui présente une double caractéristique : celle d’être très insuffisante au regard des loyers dans les zones tendues et celle d’être injuste puisque les fonctionnaires du Pays de Gex en sont exclus.

Dans le cadre du PLFSS, j’ai également soutenu un amendement qui proposait une régulation des installations des médecins afin de lutter contre les déserts médicaux. Je poursuivrai ce combat afin que des solutions pérennes soient trouvés pour les départements les plus touchés dont nous faisons partie.

Parallèlement, la sénatrice que je suis récemment devenue n’oublie pas qu’elle est l’élue de son département. Je veille à être présente dans le département, auprès de tous ses élus, à travers ma permanence ouverte du lundi au vendredi, mais aussi en étant présente moi-même pour toutes et tous, généralement du vendredi au lundi inclus.

Florence Blatrix Contat

Sénatrice PS de l’Ain

Share and Enjoy !

0Shares
0 0