PS Ain |

Le site des socialistes de l'Ain

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PS 01 : L’éducation comme priorité : un mirage !

Florence BLATRIX
Première Secrétaire fédérale du Parti Socialiste de l’Ain
Valérie HERAULT
Secrétaire fédérale à la culture et à l’éducation

Bourg-en-Bresse, le 18 septembre 2018

 

 

L’éducation comme priorité : un mirage !

La fédération du Parti socialiste de l’Ain conteste la suppression de 1 800 postes dans l’Education Nationale en 2019. Alors que le Président de la République a fait de la réduction des inégalités scolaires une priorité, il retire des moyens humains à l’Education Nationale et remet en question le droit à la réussite des élèves.

Après les belles promesses sur le renforcement de l’école, le ministre s’attaque aux effectifs du secondaire (collège et lycée) et martèle à tout va qu’il n’y aura aucun élève en plus par classe.

Comment alors, Jean-Michel Blanquer, peut-il supprimer des postes quand les classes de nos enfants sont déjà à 35 élèves en seconde et que les collèges accueilleront 32 000 élèves supplémentaires ? Rappelons-nous, que François Hollande avait fait de l’Education Nationale, sa priorité, en embauchant 60 000 postes pour redresser nos écoles.

Compenser les suppressions de postes et la stagnation des revenus des enseignants par le recours aux heures supplémentaire est un leurre : c’est le retour du « travailler plus pour gagner plus » cher à Nicolas Sarkozy. C’est aussi un accroissement de la charge de travail des enseignants qui conduira à la dégradation de l’acte pédagogique et des conditions de réussite des élèves.

Parallèlement la réforme du lycée prévoit la mutualisation des enseignements qui amènera à des classes plus chargées et à une offre de formation réduite dans certains lycées. Où est passée l’égalité républicaine à l’école ?

Plus rien ne nous étonne de la part de celui qui, sous Nicolas Sarkozy, a supprimé 80 000 postes dans l’Education Nationale.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0