PS Ain |

Le site des socialistes de l'Ain

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PS 01 – IL FAUT REDESCENDRE SUR TERRE, MADAME LA DEPUTEE

IL FAUT REDESCENDRE SUR TERRE, MADAME LA DEPUTEE

14335

La fédération du Parti socialiste de l’Ain exprime sa stupéfaction suite aux propos de la députée aindinoise LREM Olga Givernet qui lors de son passage sur la chaîne de télévision Cnews, le 20 novembre, a déclaré : « Le premier ministre a dit que nous avions un programme. Le pouvoir d’achat, c’est pas le thème sur lequel nous avions souhaité avoir un impact » et d’ajouter que le pouvoir d’achat était “dogmatique” et “inventé par Nicolas Sarkozy en 2007”.

Rappelons-lui que le gouvernement, qu’elle représente, sur son site internet définit le pouvoir d’achat comme la quantité de biens et de services qu’un revenu permet d’acheter.  Le pouvoir d’achat dépend alors du niveau du revenu et du niveau des prix. L’évolution du pouvoir d’achat correspond donc à la différence entre l’évolution des revenus des ménages et l’évolution des prix. »

Rappelons-lui aussi la promesse de campagne d’Emmanuel Macron , “le pouvoir d’achat de tous les travailleurs va augmenter” : force est de constater que ce n’est pas une priorité et que c’est l’inverse qui se produit.

Ce n’est pas donc pas le pouvoir d’achat qui est dogmatique mais bien l’intervention de la députée.

Le Parti Socialiste dénonce depuis de longs mois l’atteinte sans précédent au pouvoir d’achat des français ; la députée de la 3ème circonscription de l’Ain nous le confirme. Le Président sacrifie le pouvoir d’achat des français avec la hausse de la CSG pour 8 millions de retraités, la hausse du forfait hospitalier, le gel des retraites, la baisse des APL, la désindexation des prestations sociales. Alors que la grande majorité de nos concitoyens subissent une baisse du pouvoir d’achat inédite, les 1% les plus riches bénéficieront, chaque année pendant le quinquennat, de 4,5 milliards d’euros de baisse d’impôts.

Ce qu’il prend d’une main, le gouvernement le reprend de l’autre. D’un côté, il y a la baisse de la taxe d’habitation pour certains ménages et de l’autre il y a des hausses de taxes.

D’un côté, il y a le dispositif dit “zéro reste à charge” pour l’optique et l’audition et de l’autre il y aura une hausse mécanique des tarifs des mutuelles (jusqu’à près de 10% pour les retraités).

Le Parti Socialiste entend la colère d‘un nombre croissant de Français face à cette situation et au mépris dont fait preuve le pouvoir à leur égard. Parce que la cohésion de notre pays nécessite davantage de justice sociale, le Parti Socialiste demande la tenue d’Etats généraux du financement de la transition écologique solidaire et du pouvoir d’achat associant les syndicats et organisations patronales, les associations et ONG environnementales.