PS Ain |

Le site des socialistes de l'Ain

COMMUNIQUE DE PRESSE PS01 : « Asile et Immigration » : un projet de loi indigne et des propos honteux de la Ministre des Affaires Européennes

« Asile et Immigration » : un projet de loi indigne et des propos honteux de la Ministre des Affaires Européennes

La Fédération du Parti socialiste de l’Ain affirme son opposition au projet de loi Asile et immigration adopté en première lecture à l’Assemblée nationale. Un texte qui va à l’encontre de nos valeurs humanistes et des valeurs universelles de la France. C’est une rupture de notre tradition républicaine d’accueil.

Il y a un an nous avions appelé à faire barrage au FN en invitant à voter pour Emmanuel Macron. Aujourd’hui, l’alignement politique entre les députés LREM, une partie des LR et les députés du FN, sur l’article 5, doit nous interpeller.

Les mesures contenues dans ce texte fragilisent l’accès à l’asile en réduisant les délais dont disposent les demandeurs ; en doublant la durée de rétention dans les centres administratifs qui passe de 45 â 90 jours alors qu’aujourd’hui, dans la réalité elle est de moins de 15 jours ; en permettant la rétention d’enfants ; en réduisant le délai de recours auprès de la Cour
nationale du droit d’asile qui, de plus, ne sera plus suspensif facilitant ainsi l’expulsion.

Lors d’une intervention au Sénat, la Ministre des Affaires Européennes a parlé de “shopping de l’asile” pour évoquer la situation des Sud Soudanais. C’est une honte pour ce gouvernement, pour la France ; c’est une faute politique grave pour la Ministre.

Dans ce contexte, la Fédération du Parti socialiste continuera à défendre les valeurs d’humanisme et de justice sociale. Elle appelle à la consolidation de la politique d’asile à l’échelle européenne et demande la révision du règlement de Dublin et des accords du Touquet.

Communiqué de presse – La Fédération du Parti socialiste de l’Ain solidaire des mouvements de contestation des femmes iraniennes contre le port du voile obligatoire

Florence BLATRIX
Première Secrétaire fédérale du Parti Socialiste de l’Ain
Christine Gonnu
Secrétaire fédérale aux droits des femmes

 

Bourg-en-Bresse, le 16 février 2018

 

La Fédération du Parti socialiste de l’Ain solidaire des mouvements de contestation des femmes iraniennes contre le port du voile obligatoire

La Fédération du Parti socialiste de l’Ain tient à apporter son soutien au combat des femmes iraniennes contre le port du voile obligatoire qui dans le cadre de la campagne des « mercredis blancs » revêtent un voile blanc ou l’agitent au bout d’une perche dans l’espace public.

Nous assurons de notre solidarité les femmes iraniennes, qui par ce geste symbolique très fort, ont été incarcérées pour non-conformité ou non-respect du hijab obligatoire et demandons leur libération.

Les femmes représentent la moitié de la population, les lois doivent changer, les droits des femmes doivent évoluer. Le voile ne peut pas être imposé par la contrainte où que ce soit.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Lancement des forums de la refondation dans l’Ain

 

Les forums de la refondation dans l’Ain

A l’occasion des forums de la refondation du Parti socialiste, la Fédération de l’Ain organise deux forums afin de recueillir des propositions, idées et ressentis de celles et ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de la gauche et qui veulent contribuer à réinventer notre formation politique pour continuer, demain, à proposer et à agir.

Nous avons à écrire une nouvelle page de l’histoire du socialisme démocratique et c’est avec les militants, citoyens engagés et sympathisants que nous le ferons.

MERCREDI 29 NOVEMBRE | 20H | SALLE DES FETES DE BELLEGARDE-SUR-VALSERINE

Les sections de Bugey sud, de Bellegarde-sur-Valserine et du Pays de Gex organisent des ateliers sur la thématique de la Santé : Financement de la santé, organisation et gouvernance de notre système de santé, démographie médicale et déserts médicaux, démocratie sanitaire, santé ou santé publique – contradiction ou complémentarité.

VENDREDI 15 DECEMBRE | 18h30 | SALLE LEON BELLET | allée des demoiselles |BOURG-EN-BRESSE

Soirée/débat organisée autour des thématiques du travail, de l’émancipation et de l’Economie Sociale et Solidaire.

Une plateforme de la refondation est visible sur le site internet de la Fédération du Parti socialiste de l’Ain. Ouverte à tous ceux souhaitant participer au grand chantier de refondation du Parti Socialiste en déposant une contribution.

http://www.ps-ain.fr/refondation-parti-apporte-contribution/

 

Florence BLATRIX
Première Secrétaire fédérale du Parti Socialiste de l’Ain

 

Bourg-en-Bresse, le 28 novembre 2017

Communiqué de presse – Budget de la sécurité sociale : le dangereux coup de rabot

Budget de la sécurité sociale : le dangereux coup de rabot

Après un projet de loi de finances qui a largement bénéficié aux plus aisés, le projet de loi de financement de la sécurité sociale impose une cure d’austérité à la sécurité sociale.

Les promesses tenues, c’est pour les plus aisés. Les promesses non tenues c’est pour les plus pauvres : la prime d’activité ne sera pas augmentée de 50%, les heures supplémentaires ne seront pas défiscalisées, les prothèses dentaires et auditives ne seront pas remboursées à 100%.

Les baisses d’allocations, c’est maintenant : baisse de 15 € de l’allocation de base de la prestation d’accueil pour le jeune enfant (PAJE), baisse des aides au logement, diminution drastique des emplois aidés… Les revalorisations, c’est pour … plus tard : l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) et de l’allocation adulte handicapé (AAH), seront revalorisées sur 3 ans.

Le gouvernement et les députés La République En Marche ont passé le budget de la sécurité sociale au rabot : l’Etat se désengage et nos concitoyens en supporteront les conséquences !

Ce budget cible d’abord  les retraités : 60% d’entre eux verront leur CSG augmenter de 1,7%. Dans le même temps, les retraités verront leur pension gelée à compter du 1er janvier.

Ce budget cible ensuite l’hôpital qui sera à nouveau mis à contribution et les malades qui supporteront l’augmentation de 2 € du forfait hospitalier.

Le tiers payant généralisé, initié par la gauche, qui devait assurer l’accès au soin pour tous a été supprimé. L’égalité devant l’accès à la santé et le progrès social importent peu au gouvernement et à sa majorité.

Le Président n’est pas le Père Noël, c’est le Père Fouettard : il reprend aux pauvres pour donner aux riches ! Nous nous opposons à ce budget de droite et… de droite et appelons à la défense de notre modèle social.

 

Actualités

Page suivante »