PS Ain |

Le site des socialistes de l'Ain

Budget alternatif 2019 des députés et sénateurs socialistes

Avec leurs collègues sénateurs, les députés socialistes ont présenté ce jeudi 18 octobre 2018 leur budget alternatif pour 2019. Ce budget alternatif a vocation à démontrer qu’une politique économique, sociale et environnementale, plus juste et plus efficace, est possible, pour les Françaises et les Français tout en respectant une trajectoire budgétaire sérieuse.

 

Il part du constat que les mesures mises en œuvre par le Gouvernement depuis le début du quinquennat ont conduit :

  • A un creusement des inégalités entre citoyens et territoires
  • A un essoufflement de la croissance économique de la France insuffisamment soutenue, et à un manque d’ambition en termes de transition énergétique.

Ce budget alternatif s’articule autour de 3 grands objectifs :

  • Soutenir le pouvoir d’achat des 14 millions de retraités
    • Appliquer la revalorisation initialement prévue des pensions du régime général -> impact budgétaire pour 2019 : 1,8 milliards €
    • Corriger la hausse de la CSG en ne l’appliquant qu’aux seules pensions supérieures à 3000 euros par mois pour un célibataire -> impact budgétaire pour 2019 : 1,8 milliards €
    • Mettre en place un minimum de 85% du SMIC pour les retraités agricoles (calibré sur la situation des chefs d’exploitation avec une carrière complète) -> impact budgétaire pour 2019 : 400 millions €
  • Accélérer la transformation énergétique de l’économie française et renforcer la croissance économique de la France 
    • Renoncer aux privatisations d’aéroports de Paris et de la Française des jeux -> Manque de recettes pour 2019 : 10 milliards €
    • Doubler l’effort de rénovation des logements qualifiés de « passoires thermiques », pour passer à 300 000 logements rénovés en 2019 -> impact budgétaire pour 2019 : 3 milliards €
    • Inclure une composante carburant au chèque énergie -> impact budgétaire pour 2019 : 300 millions €
    • Lancer un second plan TEP-CV (Territoires à énergie positive pour la croissance verte) -> impact budgétaire pour 2019 : 300 millions €
  • Répondre à l’urgence sociale et assurer la cohésion de notre pays
    • Construire 10 000 places d’EHPAD par an -> impact budgétaire pour 2019 : 1,2 milliard €
    • Lancer un plan de rénovation des EHPAD existants -> impact budgétaire pour 2019 : 140 millions €
    • Augmenter le nombre de structures de soins palliatifs -> impact budgétaire pour 2019 : 100 millions €
    • Revaloriser les aides personnalisées au logement (APL) avec l’inflation -> impact budgétaire pour 2019 : 350 millions €
    • Doter l’université de moyens cohérents avec l’évolution du nombre d’étudiants et des besoins -> impact budgétaire pour 2019 : 1 milliard€
    • Remettre les postes supprimés dans l’enseignement scolaire -> impact budgétaire pour 2019 : 212 millions €
    • Faire passer le congé paternité de 11 jours à un mois -> Impact budgétaire en 2019 : 331 millions €
    • Re-créer 100 000 emplois aidés -> impact budgétaire pour 2019 : 1 milliard €
    • Lancer un plan de rattrapage du budget sport -> impact budgétaire pour 2019 : 200 millions €
    • Renforcer le soutien de l’Etat en direction des communes qui en ont le plus besoin -> impact budgétaire pour 2019 : 360 millions €
    • Maintenir le soutien à l’investissement des communes et EPCI -> impact budgétaire pour 2019 : 246 millions €
    • Création d’un fonds de soutien Outre-mer -> impact budgétaire pour 2019 : 150 millions €
    • Expérimenter le revenu de base -> impact budgétaire pour 2019 : 18 millions €

En matière de financement, ce budget alternatif ne dégrade pas l’objectif de déficit public du gouvernement, car il équilibre les ressources nouvelles face aux dépenses nouvelles. Il mobilise 2 types de ressources :

  • Des ressources exceptionnelles provenant de la non bascule du CICE en baisse de cotisations : ceci dégage 20 milliards d’€ de marge de manœuvre dont le Gouvernement se prive. Ces ressources exceptionnelles sont affectées aux propositions d’investissement ci-dessus et au renoncement à privatiser Aéroports de Paris et la Française des Jeux (ce qui entraîne des moindres recettes par rapport à l’architecture budgétaire du gouvernement).
  • Des ressources pérennes liées au rétablissement de l’ISF sauf pour les titres de PME, à la suppression de la flat tax et la suppression de la suppression de l’exit tax.

 

Budget-alternatif-final

Ratification du vote militant sur le texte « Changeons d’Europe » !

Interventions d’Olivier Faure, Premier secrétaire, Marie-Noëlle Lienemann, Laurent Baumel, François Kalfon, Clotilde Valter, Christophe Clergeau.

 

 

Composition du Secrétariat national

Le Premier secrétaire, Olivier Faure, a présenté la nouvelle direction du Parti socialiste qui a été adoptée par le Conseil national réuni ce jour à Paris.

Cette équipe de 24 secrétaires nationaux, contre 80 précédemment, mettra en œuvre le projet de renaissance pour lequel Olivier Faure a été élu par les militants à l’occasion du Congrès d’Aubervilliers.

À égale répartition des responsabilités entre les femmes et les hommes, cette nouvelle direction est resserrée, renouvelée et représentative des territoires. L’équipe fait place à de jeunes talents, militants, ancrés dans leur territoire et qui consacreront leur temps et leur énergie à la refondation du parti.

 


SECRÉTARIAT NATIONAL

Coordination et moyens du parti : Corinne NARASSIGUIN

(par ordre alphabétique)

France océanique et croissance bleue  Ericka BAREIGTS

Culture  Olivier BIANCHI

Transformation numérique de l’économie et de la société  Océane CHARRET-GODARD

Chantiers de la Renaissance et projet socialiste  Christophe CLERGEAU

Communication  Romain COLAS

Protection des Français.e.s et de la Nation Hélène CONWAY-MOURET

Transitions écologique et énergétique  Jean-François DEBAT

Démocratie citoyenne, libertés, justice et institutions  Sébastien DENAJA

 

Universités du Parti  Maxime DES GAYETS

Mobilisation citoyenne et vie associative  Dieynaba DIOP

 

Entreprise, travail et innovation  Claire FITA

République des territoires  Hélène GEOFFROY

Nouvelle donne mondiale et Internationale socialiste  Jean-Marc GERMAIN

École, formation tout au long de la vie, culture et éducation populaire  Jean-Marc GERMAIN

Égalité entre femmes et hommes et lutte contre les discriminations  Cécilia GONDARD

Développement et structuration du parti, porte-parole Pierre JOUVET

Coordination et moyens du parti  Corinne NARASSIGUIN

Politique économique, services publics et justice fiscale  Christine PIRES-BEAUNE

Développement des ruralités, nouveau modèle agricole et alimentaire  Dominique POTIER

Reconquête des territoires  Sarah PROUST

Trésorerie : Pernelle RICHARDOT

Formation et renouvellement, porte-parole Gabrielle SIRY

Relations avec les partenaires  Rachid TEMAL

Études  Isabelle THIS-SAINT-JEAN

Nouvelles solidarités, parcours de vie et innovation sociale  Stéphane TROUSSEL

Europe, porte-parole Boris VALLAUD

Education, formation professionnelle, enseignement supérieur et recherche, porte-parole Clotilde VALTER

Rénovation, décentralisation, et animation politique du Parti  Sébastien VINCINI

Une Europe au service des peuples

Retrouvez et téléchargez le texte présenté par TO4 (Emmanuel Maurel) et proposé au choix des militants lors du prochain vote du 11 octobre dans le cadre du chantier « La Gauche est l’avenir de l’Europe ».

TEXTE UNE EUROPE AU SERVICE DES PEUPLES – vote du 11 octobre

Actualités

« Page précédente Page suivante »