PS Ain |

Le site des socialistes de l'Ain

Expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée » : le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat regrette un examen qui dénature un dispositif qui a fait ses preuves dans la lutte contre le chômage.

Le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat a soutenu l’initiative Territoires zéro chômeur de longue durée  depuis ses origines, lancée sous le quinquennat de François Hollande. Alliant pragmatisme et agilité territoriale, elle constitue un outil performant d’aide à l’insertion et de lutte contre le chômage de longue durée.

Après trois ans d’expérimentation, son bilan est déjà largement positif.

Le texte à son arrivée au Sénat contenait des dispositions utiles comme l’extension à 50 nouveaux territoires de l’expérimentation et son prolongement pour une durée de 5 ans.

Hélas, à l’issu de l’examen par le Sénat, le texte est marqué du sceau de la défiance envers les acteurs de l’insertion et particulièrement envers ceux de l’expérimentation TZCLD. Aux mesures de simplification de l’action imaginées par les acteurs de terrain, la majorité sénatoriale a répondu par une volonté de contrôle et de sur-encadrement, ce qui aboutit à un dévoiement de la philosophie de l’expérimentation TZCLD. Lire la suite

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Billet d’humeur : “La social-écologie doit devenir le nouveau combat commun de la gauche” par Jean-François Debat

Née avec la révolution industrielle et la généralisation du salariat, la social-démocratie a eu un moteur : faire en sorte que les travailleurs bénéficient d’une juste part de la richesse produite et soient davantage protégés dans un monde ouvert. Ce projet de société, qui a permis la construction d’un modèle de protection sociale parmi les plus performants du monde, était fondé sur un présupposé qui est aussi une condition de faisabilité : une croissance permanente et soutenue. Or, nous sommes depuis 30 ans dans une croissance faible dont nous attendons, tel Godot, qu’elle revienne pour réduire le chômage, équilibrer nos comptes sociaux et permettre une meilleure répartition des richesses. Nous devons enfin accepter que c’est dorénavant une donnée permanente, tout simplement parce que ce modèle de production, dans un capitalisme mondial débridé, épuise à un rythme hallucinant les ressources naturelles de la planète : que nous le voulions ou non, ce modèle n’est pas tenable parce qu’il n’y a pas de croissance infinie dans un monde fini. Lire la suite

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Proposition de loi prééminence des lois de la République : le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat dénonce un texte d’affichage, sans effet concret dans la lutte contre l’islamisme.

L’assassinat abject de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, par un terroriste islamiste, a plongé les Françaises et les Français dans un profond sentiment de colère et d’affliction.

Les sénatrices et sénateurs du groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain s’associent à la douleur de sa famille, de ses amis, de ses collègues.

Dans ce contexte dramatique, l’examen par le Sénat de la proposition de loi constitutionnelle visant à garantir la prééminence des lois de la République a donné l’occasion de réaffirmer notre attachement viscéral aux principes fondamentaux de notre République, au premier rang desquels le principe de laïcité, ferment de notre communauté nationale. Lire la suite

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Entretien avec Olivier Faure : “Nous sommes à un tournant, beaucoup trop de pyromanes se déguisent en pompiers”

Après l’assassinat de Samuel Paty, le premier secrétaire du Parti socialiste appelle à une mobilisation nationale en faveur des enseignants, et à la fin de la “complaisance” envers l’islamisme.

Marianne : Qu’attendez-vous du chef de l’Etat et du gouvernement dans les prochains jours après ce drame ?

Olivier Faure : L’horreur absolue de ce crime suppose une réaction d’unité de la nation. C’est l’école républicaine, laïque et émancipatrice qui a été visée par ce terroriste fanatisé par l’islamisme radical. C’est l’enseignement la cible, et Samuel Paty la victime expiatoire. Le mobile, c’est la volonté de faire obéir la République à un ordre supérieur. Nous sommes à un tournant. Notre réaction doit être puissante. On ne touche pas aux enseignants qui transmettent notre socle commun de valeurs ! Pour toutes ces raisons, je souhaite déjà que l’on ne se limite pas à un hommage. Lire la suite.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Actualités

« Page précédente Page suivante »